Dangers liés aux cyclones

   Nous savons tous que les cyclones représentent un danger pour les populations touchées par ce phénomène. A quoi sont-ils dus ?

 

Le vent

   Le vent est un des paramètres les plus destructifs du cyclone. Il peut engendrer une surpression qui peut détruire toute sorte de choses sur son passage telles que des arbres, des vitres, des bâtiments.  Les changements violents des caractéristiques du vent tels que la direction ou sa vitesse peuvent créer des effets très destructifs et fragiliser l’équilibre des constructions. L'effondrement de bâtiments et la projection d'objets sont d'importantes causes de décès.

   Lorsque la vitesse du vent dépasse 100km/h, les conséquences sont telles qu’on peut considérer que le montant des dégâts est proportionnel à la puissance 4 de celle-ci. La vitesse maximale que peut atteindre le vent lors d’un cyclone  peut s’élever à plus de 250 km/h.

 

part-2-1-dangers-im1.jpg


La mer

   - La houle

   Les vents cycloniques agitant fortement la mer, il y a création de la houle. Se propageant plus rapidement que le cyclone, elle arrive avant celui-ci sur la côte. A ce moment, le phénomène peut donc être perçu comme le signe qu’un cyclone va arriver prochainement.

Lorsque la houle atteint les côtes, elle se répand dans plusieurs directions et peut ainsi inonder des zones habitées. Il faut donc s’éloigner du littoral à l’annonce de l’arrivée d’un cyclone.

 

part-2-1-dangers-im2.jpg

 

 

   - La marée

   Lors du passage d’un cyclone, le niveau de la mer s’élève de façon anormale. On appelle ce phénomène « marée de tempête ».

La différence de pression entre la périphérie du cyclone et le centre du cyclone aspire l’eau et déforme la surface de la mer. La mer monte de 1 cm par différence de 1 hPa. Les vents qui exercent une force sur la surface de la mer accumulent de l’eau sur un côté du cyclone. Ces deux facteurs contribuent à la formation d’une onde de tempête.

Lorsqu’elle agit en même temps qu’une marée haute importante, le phénomène est renforcé et le niveau de la mer peut ainsi augmenter de plusieurs mètres.

La plupart des décès sont des noyades lors d'inondations provoquées par la montée du niveau de la mer.

 

part-2-1-dangers-im3.jpg

 

La pluie

    La quantité de précipitations dépend du cyclone considéré. Elle est indépendante de l’intensité. Un cyclone peut en effet être très sec même s’il est de forte intensité. Néanmoins, cela dépend aussi du relief de la zone touchée par le cyclone. De plus, on constate que plus un cyclone se déplace lentement, plus les précipitations sont importantes.

En moyenne, on obtient au bout de 24h 10 cm de pluie dans un rayon de 200km autour du centre du cyclone, c’est-à-dire autour de l’œil.

Le record mondial est de 1825mm de pluie en un jour entre  les 7 et 8 janvier 1966 à la Réunion.

Ces précipitations importantes peuvent alors mener à des inondations ou encore à des glissements de terrain.


Tous ces phénomènes peuvent faire de nombreux dégâts dont les conséquences se font encore sentir longtemps après le passage du cyclone.

À partir de la catégorie 4 (ou 3 près de la côte) sur l'échelle de Saffir-Simpson, les bâtiments subissent des dégâts très importants.

Juste après le cyclone, la détérioration des infrastructures de télécommunication peut porter atteinte à la rapidité et à l’efficacité de l'intervention des secours.

Un cyclone de forte puissance est généralement suivi d'un épisode plus ou moins long de paralysie économique de la zone concernée, provoquée par la destruction ou la dégradation d'outils de production industriels ou d'infrastructures nécessaires aux entreprises et à la vie locale. Ces problèmes sont aggravés par les éventuels dommages sur des infrastructures essentielles telles que les transports (routes, voies ferrées...) ou l'approvisionnement en énergie et eau courante.

Toutes ces dégradations peuvent également être à l'origine d'importantes pollutions qui constituent un risque pour la population et engendre des frais supplémentaires.

La facture globale liée aux dégâts d'un cyclone de catégorie 4 s'exprime généralement en dizaines de milliards de dollars.

 


part-2-1-dangers-maree-de-tempete2.jpg


Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site