Moyens de prévention

MESURE PREVENTIVES

   Afin de minimiser au maximum les dégâts matériels, des règles de construction paracycloniques et une maîtrise de l'aménargement des zones à risque sont nécessaires.

Ainsi, il est fortement déconseillé de construire en bordure du littoral afin de prévenir houle cyclonique et marée de tempête ainsi que dans les zones inondables, les sites fortements exposés aux vents, les versants potentiellement sujets aux glissements de terrain et leurs abords, de même que sous une ligne électique à haute tension étant donné les risques d'incendits et d'électrocution.

D'autres mesures de construction telles que l'angle et le type de toits utilisés pour les habitations on également un rôle dans la résistance aux cyclones. Ainsi, il a été démontré que le toits à 4 faces et d'angle 30° ont une résistance maximale face à la puissance des vents engendrés par le phénomène naturel.


part-2-3-prevention-im-pente-toits-1.jpg



PREPARATION AVANT L'ARRIVEE D'UN CYCLONE

   Tout d’abord, il faut s’informer pour savoir si l'on habite dans une zone à risque ou pas. Si c’est le cas, il faut se renseigner sur les cyclones qui sont passés dans le secteur géographique où l’on se trouve. Il faut surtout savoir comment se préparer et commencer les préparations dès la réception d’une alerte provenant du gouvernement.

Il faut déjà essayer de juger la vulnérabilité de son habitation. Si elle présente une grande vulnérabilité, il faut prévoir un endroit pour se mettre à l’abri. En fonction de la trajectoire envisagée par les météorologues et de l’alerte donnée, il faut adapter sa réaction. Si la situation est grave, il est nécessaire de quitter son habitation avant l’arrivée du cyclone, qu’elle soit vulnérable ou pas.

Si l’habitation est vulnérable, il est nécessaire de consulter un professionnel pour réaliser des constructions qui solidifieront la maison. Il faut également vérifier avec précaution que toutes les ouvertures se ferment correctement, et vérifier qu’il n’y a pas aux alentours de l’habitation, une construction, un objet ou tout simplement un arbre qui serait susceptible de tomber sur la maison en fonction de la distance séparant les deux objets, sa hauteur et sa masse. Si besoin est, renforcer les ouvertures avec des planches de bois.

Il faut préparer un ensemble d’objets nécessaires pour la survie. Il est aussi nécessaire d'avoir en sa possession quelques appareils électriques comme des lampes de poches, des piles, un téléphone portable chargé, un ordinateur, un appareil photo, une radio. Il faut préparer des aliments comme de l’eau en bouteille (au moins 60 litres d’eau), du sucre, des boites de conserves, c’est-à-dire des aliments qui se conservent longtemps et qui sont énergétiques. Il est également important de constituer une trousse de secours avec des médicaments et pansements et de mettre de côté quelques vêtements.

Il ne faut pas oublier de vérifier très régulièrement que les extincteurs marchent. S’il n’y en a pas il faut s’en procurer.

Il faut mettre à l’abri les papiers importants tels que ceux concernant l’identité ou la santé. Il faut prendre des photos de son domicile et des objets de valeurs. Cela peut faciliter certaines procédures avec l’assurance et permettre de prouver que l’on en est propriétaire.


part-2-3-prevention-im-protection-fenetres-3.jpg


LES NIVEUX D'ALERTE

   Il existe 4 niveaux d’alerte.

 La pré-alerte cyclonique 

   Il y a un danger potentiel dans les prochains jours, c’est-à-dire dans plus de 24h. Il faut s’informer auprès des médias et regarder les bulletins d’information et les prévisions météorologiques. Ne pas sortir pour aller à la montagne, à la mer ou dans un autre endroit pendant plus de 24h. Ne pas s’approcher du rivage si une forte houle est annoncée. Il faut vérifier que l'on possède l’ensemble des objets de survie (cf. préparation avant l’arrivée du cyclone). Il faut se rapprocher d’un établissement de santé habituel si l’on est malade ou si l’on a des problèmes rénaux ou respiratoires. Il faut vérifier que l’on a bien les numéros utiles en cas d'urgence tels que celui du centre d’hébergement le plus proche (l’adresse également), celui du SAMU (15), celui des Pompiers (18) et celui de la Police (17).

Enfin, les pêcheurs et les plaisanciers qui possèdent un bateau doivent consolider ses amarres ou le mettre en sécurité.

 Alerte cyclonique Orange 

   Il y a danger dans les 24h. Les activités scolaires, professionnelles et commerciales doivent s’arrêter. Toute sorte d’activité nautique est interdite. Il faut s’informer auprès des médias. En plus des recommandations des pré-alertes cycloniques,  Il faut rentrer à l’intérieur les animaux ou objets pouvant être potentiellement emportés par les vents. Il faut essayer de protéger son habitation en la consolidant, surtout au niveau des portes et fenêtres. Il faut placer les documents et objets de valeurs en sécurité par exemple dans des sacs étanches à l’étage.

Enfin, il faut se préparer pour une évacuation potentielle.

 

 Alerte Cyclonique Rouge 

   Le danger est imminent ou en cours. L’alerte est annoncée avec un préavis de 3 heures pendant lesquelles il faut se mettre à l’abri à son domicile ou dans n'importe quel abri public. Après ce préavis, il ne faut jamais sortir dehors, quelque soit la situation. La circulation, que ça soit à pied ou en voiture, est interdite. Il faut s’informer auprès des médias. Ne pas téléphoner pour ne pas saturer le réseau sauf si c’est extrêmement important. Il faut débrancher les appareils électriques. Il faut s’éloigner des portes et des fenêtres. Il faut toujours rester calme et essayer de calmer les personnes qui paniquent. Lors du passage de l’œil, on peut avoir l’impression que le cyclone est terminé. Il faut donc se méfier du calme et ne pas penser que l’alerte rouge est levée. Il faut attendre la levée de l’alerte avant de sortir et s’informer de l’état des route avant de monter dans sa voiture.

Si l'on commence à sentir que l’équilibre du bâtiment est en train de céder et qu’il va se briser, il faut se mettre sous une table ou un lit solide et se protéger avec des objets comme des matelas ou des couvertures.

 

 L’alerte grise 

   Le Haut-commissariat a mis en place cette alerte afin d’informer que le cyclone s’éloigne mais qu’il peut rester des dangers. Le danger peut être dû à de fortes précipitations ou encore aux infrastructures endommagées. Il faut donc continuer de s’informer auprès des médias. Les services publics essayent de limiter les dangers et de rétablir la situation normale. Il faut essayer de limiter ses déplacements. Les fils électriques tombés sur le sol peuvent se révéler très dangereux, il ne faut donc pas y toucher et s'en apporcher le moins possible.

Seul le Haut-commissariat a le pouvoir de lever cette alerte.   

 

APRES LE PASSAGE D'UN CYCLONE

   Après le passage d’un cyclone, il est nécessaire de traiter l’eau du robinet ou de boire de l’eau en bouteille. Il faut prendre conscience de son entourage et vérifier que personne ne nécessite de l’aide.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site